contact@lefournildelucile.fr

06 29 65 43 12

Du grain au pain

© 2021 Le Fournil de Lucile. Tous droits réservés. Mentions légales.

© 2021 Le Fournil de Lucile. Tous droits réservés. Mentions légales.

La culture des céréales

Une agriculture engagée et respectueuse de l'environnement

Une agriculture engagée et respectueuse de l'environnement

  Un pain   savoureux, nutritif et digeste,

 

         Fabriqué à partir de   céréales anciennes bio

            en   fermentation lente sur levain naturel

 

              Au cœur de la   petite montagne Jurassienne

1 impasse des écoliers

39 270 CRESSIA

CULTURES LOCALES:

     Blé ancien cultivé dans le Jura

     Seigle et petit-épeautre cultivés dans la région (Haute-Saône et Côte d'Or)

     Les autres cultures ajoutées aux pains aux graines sont cultivées en France,

           autant que possible dans la région (Doubs, Haute-Saône)

           et achetées en direct à des producteurs (Ferme de Chassagne...).

           --> Pas de sésame ou de pavot, mais du tournesol, de l'avoine et du lin!

CULTURES LOCALES:

     Blé paysan cultivé dans le Jura

    Seigle et petit-épeautre cultivés dans la région (Haute-Saône et Côte d'Or)

     Les autres cultures ajoutées aux pains aux graines sont cultivées en France,

     autant que possible dans la région (Doubs, Haute-Saône)

     et achetées en direct à des producteurs (Ferme de Chassagne...).

     --> Pas de sésame ou de pavot,

mais du tournesol, de l'avoine et du lin!

CULTIVÉES EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

    Sans produits chimiques de synthèse,

    mode de culture respectueux de l'environnement et de la santé

CULTIVÉES EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

    Sans produits chimiques de synthèse,

    mode de culture respectueux de l'environnement et de la santé

MÉLANGE DE VARIÉTÉS PAYSANNES

Par opposition aux variétés pures, ce sont des variétés "population", dont la sélection et la multiplication sont assurées par l’agriculteur. Elles ne sont pas brevetées, ni protégées par un certificat d’obtention végétale et peuvent donc être multipliées et diffusées librement.

     Pas de privatisation du vivant

 

Ses caractéristiques sont bien définies, cependant n'étant pas reproduite en lignée mais en pollinisation libre, chaque individu au sein de la population présente une variabilité génétique. Ceci confère un  pouvoir évolutif et une adaptation aux variations du milieu et ce d'autant plus si l'on mélange plusieurs variétés.

     Biodiversité cultivée
     Mélange résilient et évolutif adapté au territoire

 

Elles ont été obtenues sans biotechnologies, par des méthodes de sélection respectueuses du vivant (sélection naturelle ou massale) et en prenant en compte des critères autre que le "taux de protéines", comme leur rusticité, leur adaptation au territoire, leur saveur.

      Variétés aux protéines glutéiques moins lourdes* et au goût plus savoureux

Par opposition aux variétés pures, ce sont des variétés "population", dont la sélection et la multiplication sont assurées par l’agriculteur. Elles ne sont pas brevetées, ni protégées par un certificat d’obtention végétale et peuvent donc être multipliées et diffusées librement.

     Pas de privatisation du vivant

 

Ses caractéristiques sont bien définies, cependant n'étant pas reproduite en lignée mais en pollinisation libre, chaque individu au sein de la population présente une variabilité génétique. Ceci confère un  pouvoir évolutif et une adaptation aux variations du milieu et ce d'autant plus si l'on mélange plusieurs variétés.

     Biodiversité cultivée
     Mélange résilient et évolutif adapté au territoire

 

Elles ont été obtenues sans biotechnologies, par des méthodes de sélection respectueuses du vivant (sélection naturelle ou massale) et en prenant en compte des critères autre que le "taux de protéines", comme leur rusticité, leur adaptation au territoire, leur saveur.

      Variétés aux protéines glutéiques moins lourdes* et au goût plus savoureux

* En 100 ans (1 900 -2  000), l’indice du gluten a doublé via la sélection variétales des blé.  Il n’y a pas réellement plus de protéines dans le blé. C’est leur taille qui a changé : elles sont plus réticulées et donc plus aptes à créer des molécules plus grandes, avec un poids moléculaire plus élevé. D’où un réseau de gluten plus tenace et une digestion du pain pouvant être plus difficile.

Pour en savoir davantage sur les semences paysanne: Réseau Semences paysannes

Outil gratuit et accessible Ă  tous

Je crée mon site web
Votre site avec